L’Ekiden de Paris, un relais de Roses !

23335910_1003072719831740_1243346284_oL’Ekiden de Paris... Une course pas comme les autres pour notre team de folie.

Une course imprévue. A l’origine, ce week-end devait être sous le signe de l’entraînement ou du farniente. Et puis, il y a une semaine Alice participe à un concours lancé par Moovmood sur Facebook. Le but, le post remportant le plus de like gagnait 6 dossards pour participer à l’Ekiden de Paris, un marathon en relais.

On a donc sollicité tous nos proches et notre réseau pour remporter ce Graal. Pour être honnête, on en revient toujours pas d’avoir gagné et de voir qu’autant de personnes ont cru en nous. Bref… Maintenant que le concours est gagné c’est qu’il faut se préparer pour cette course.

23314325_1003072723165073_1607364508_oEntre les blessées (oui on ne se surnomme pas la team #brascassés pour rien) et les malades, pas évident de répartir les divers relais. Linda est même contrainte de déclarer forfait et se voit remplacer par notre 7 ème membre, Séverine. Une fois tout l’aspect logistique réglé, on attend patiemment de récupérer les infos pour le retrait des dossards.

Une course qu’on se demande si on va la faire… C’est Amandine qui s’y colle pour passer sur le village le samedi matin. Tous les documents nécessaires en main, elle arrive vaillamment et se voit de la même manière recalée au niveau des poubelles durant 15 minutes par la vigile. Celle-ci lui refuse l’accès pour manque de « pass dossard ». C’est à dire que ne l’ayant pas reçu comme le précise le mail qu’Amandine a imprimé, on est RunningRoses visuel Ekidentout de même censé avoir accès au village sans soucis… Si les charmes d’Amandine ne viennent pas à bout de la vigile, sa patience et son éloquence feront l’affaire.

Ragaillardie, elle pénètre dans le village pour acquérir nos précieux sésames, la super ceinture de relais jaune (dédicace à Camille, le poussin de l’équipe) et les t-shirts de la course d’un rouge vif (permettant de ne pas dissocier le visage d’un coureur essoufflé du reste de son corps). Et là, comment dire… Le gag se poursuit. La composition de la team n’est pas la bonne, tout comme l’ordre des relais et on nous a même donné de nouvelles dates de naissance. received_10214716771092545Si certaines ont rajeunis, d’autre ont pris quelques années…

Après ces péripéties, Amandine fuit le village avec les dossards dans le sac pour nous permettre de prendre le départ le lendemain.

Une course dont on aurait presque loupé le départ… Chez les #RunningRoses, c’est no stress avant le départ d’une course. On papote, on s’attend, on se dirige vers le village en mode touriste… Et résultat à 8h55 (soit 5 minutes avant le départ), Camille qui doit réaliser le premier relais vient juste de passer aux consignes. Résultat, c’est en sprint qu’elle part se positionner seule sur la ligne de départ, tandis que le reste de l’équipe passe aux WC ou cherche un spot pour s’installer au plus près de la zone de relais.

received_1587418584648167Camille a en fait vécu un départ en mode élite. Enfin, élite version #brascassés puisqu’elle part après tout le monde en bonne dernière….

La course de toutes les folies. Après ce départ hors norme, Camille donne tout et elle boucle ce premier 5km en moins de 30 minutes. Ce qui n’a pas empêché au reste de l’équipe de se les congeler sévère en attendant. Le soleil joue à cache-cache et le vent est au rendez-vous. On a toutes des épaisseurs en plus pour tenir le coup avant le départ et on attend le dernier moment pour se « dépoiler ».

Les relais s’enchaînent sans heurts. On est encore plus opé que 23313253_10214718128166471_132259139_ola plupart des équipes qui, pour certaines, se sont entraînés à ce fameux passage de relais. On se repère au loin avec nos couronnes de fleurs. On hallucine en voyant le nombre de coureurs qui arrivent et trouvent le sas vide de leur prochain relayeur. Les bénévoles les aident même en criant les numéros d’équipe pour retrouver les mystérieux coureurs. C’est d’autant plus les boules quand on constate que received_10214716770892540le coureur arrivant à tout donner pour permettre à sa team de faire un bon chrono.

Avec les filles, on commence à tellement se connaître que l’on sait exactement quand l’une d’entre nous va arriver. On s’autorise même à jouer les fusées (à notre humble niveau) en bouclant nos différents relais plus rapidement que prévu.

Mais il faut bien le reconnaître, courir seule, on prend moins de plaisir. Je pense qu’on a toute été plus rapide parce qu’on avait qu’une seule envie : retrouver le reste de l’équipe pour délirer. Personnellement, je tente de visualiser les filles devant moi quand je trouve le temps long sur mon second tour. J’imagine Laura en 23377314_10214718653539605_643710990_opetit lièvre devant moi pour me booster ou Camille sortant une « connerie » sur le parcours relou que l’on commence à connaître par coeur après le 20km de Paris ou La Parisienne.

Les #RunningRoses ne passent jamais inaperçu. C’est une chose à intégrer les amis. Nos couronnes sont repérées par les bénévoles qui s’occupent de notre sas. Elles saluent notre received_10214716770452529ingéniosité pour préférer l’authentique au filtre snapchat.
Du côté du village, Séverine ambiance la team et nous pousse à chanter et à danser toute la matinée. D’une ça réchauffe. De deux le DJ est top. De trois on se lâche total et c’est que du bonheur. Elle se servira même de son déhancher pour détourner l’attention lors du changement de tenue d’Amandine sur la zone d’arrivée et du mon strip tease rituel au milieu des consignes.
On a même droit à notre première pancarte d’encouragement grâce au petit (enfin pas en taille) mari d’Alice qui, accompagné de leur fille, est venu la soutenir. Trop mignon. C’est notre moment #FleurBleue de la course.

Étrangement, même si le fait de courir seul s’avère plus difficile 23377134_1003072673165078_1923687103_omaintenant que l’on se connaît, on a très envie de retenter un prochain relais.

Alors encore merci à MoovMood et à notre communauté de supporters grandissante pour nous avoir permis de boucler notre premier marathon en relais en 4h07’35 ».

Compte-rendu rédigé par Emilie. 

received_1587772891279403Nos temps :

Camille – 5km : 28’27 »
Laura – 10km : 51’49 »
Séverine – 5km : 32’08 »
Emilie – 10km : 54’49 »
Alice – 5km : 31’07 »
Amandine – 7,195km : 49’15 »

received_1587772827946076  Ekiden de Parishttp://www.ekiden-paris.fr/

MoovMood : http://moovmood.fr/

Le site d’Emilie : www.runmyworld.fr